Première détection d’ondes gravitationnelles

Le 11 Février 2016, les collaborations LIGO et Virgo annoncent la première détection d’ondes gravitationnelles. Celles-ci ont été produites par un système de deux trous noirs et détectées sur Terre par les deux interféromètres américains de LIGO le 14 Septembre 2015.

Les ondes gravitationnelles ont été émises par deux trous noirs en rotation l’un autour de l’autre. Ces trous noirs finissent par fusionner et forment un trou noir unique. Une quantité colossale d’énergie est dissipée sous forme d’ondes gravitationnelles. Les deux interféromètres de LIGO ont détecté le signal de cet événement cataclysmique. Cette première détection est historique pour trois raisons:

  1. Une onde gravitationnelle a été détectée pour la première fois depuis la Terre.
  2. Un système binaire de 2 trous noirs a été observé pour la première fois..
  3. Les deux trous noirs sont très massifs (environ 30 fois la masse de notre Soleil).
Time-frequency representation of the event as detected by Omicron using the data from the two LIGO detectors. The signal morphology is a clear signature from a black hole binary system.

Le signal a été détecté par les instruments américains de LIGO alors que Virgo n’était pas en ligne. Cependant les physiciens de Virgo ont participé à la découverte. En particulier, le groupe de l’IJCLab a été fortement impliqué.:

  1. Depuis très longtemps, le groupe est spécialisé dans les recherches de signaux courts. Le signal a été découvert par un outil d’analyse développé pour les signaux courts (Publication).
  2. Un important travail de validation a été accompli pour exclure une origine instrumentale. Le groupe de l’IJCLab possède une grande expertise sur ces sujets. Plusieurs méthodes et outils d’analyse ont été développés pour étudier les bruits dans le détecteur (Publication).
  3. Fabien Cavalier était membre du comité de détection qui a validé tous les aspects liés à cette première détection.
  4. Le groupe a aussi contribué au travail de revue pour 2 analyses utilisées pour évaluer la véracité de l’événement (Publication).

Laisser un commentaire